Rock steady (1966-68)

Publié le par sista carol

Après le ska, de plus en plus rapide, la toute nouvelle tendance passe brusquement à l’extrême lenteur du tempo. L’influence du jazz notamment a donné des rides au ska, et un nouveau style local inspiré de la soul américaine prend forme. Il s’adresse aux jeunes grâce à des paroles en prise directe avec la réalité des ghettos (augmentation de la violence liée à la politique et à la pauvreté car il y avait un exode rural massif à cette époque. Les gens s’installaient dans les bidonvilles de Kingston). Pour beaucoup, la musique devient l’unique espoir de s’en sortir.

 

Plus syncopé, ce nouveau son introduit la basse électrique qui remplace la contrebasse dans le ska.

 

Les chefs-d’œuvre du rock steady sont souvent méconnus : Slim Smith, Alton Ellis, Desmond Dekker, Ken Boothe, les Heptones, Delroy Wilson, Phillys Dillon ou Bob Marley avec ses titres « Bend down low » et « Hypocrites ».

 
alton-ellis.jpg


Alton Ellis, surnommé « Mr Soul of Jamaica », est un spécialiste des reprises de soul et de r&b. Il est le maître jamaïcain des covers camouflées si réussies qu’elles deviennent parfois méconnaissables.

 

Voici son titre « I’m still in love with you », qui sera repris des années plus tard par Sean Paul.



Voici maintenant Slim Smith, un autre grand nom du rock steady...



  ... avec son tube « My conversation » :
 

Publié dans Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article