Ska (1960-66)

Publié le par sista carol

Le mento, le jazz, le r&b et le boogie donnent naissance à une nouvelle musique : le ska, qui va se dégager peu à peu de ces influences. La syncope (ou contretemps) du boogie est accentuée au point de devenir le temps fort du rythme.

Début des années 60, le ska se distingue clairement du r&b jamaïcain. Prince Buster devient le plus important producteur de cette période. Il lance de nombreux artistes, mais est aussi concurrencé par deux autres producteurs : Leslie Kong (label Beverley's), qui lançait Jimmy Cliff, Bob Marley, les Maytals… et Coxsone (label Studio One), qui lui lançait entre autres les Skatalites.

Le ska symbolise l’indépendance de l’île (en 62) et sa pulsation gaie et irrésistible fait danser l’île toute entière.


Instrumentalistes

Chanteurs/groupes vocaux

Skatalites
Don Drummond
Rico Rodriguez
Vin Gordon
Tommy McCook
Dizzy Moore
Jackie Mittoo

Maytals
Wailers
Desmond Dekker
Derrick Morgan
Laurel Aitken
Lord Creator
Blues Busters



Voici une vidéo datant de 1962 (vive le net !) montrant une prestation des Blues Busters. Vous pouvez ainsi voir la vibe de l’époque : tenue classe en costume et cette danse bien spécifique !!

 

 



En 1961, Toots Hibbert fonde avec Nathaniel Mathias et Henri Gordon, le trio vocal des Maytals. La voix de Toots dégage une intensité et une énergie spirituelle qu'aucun jamaïcain n'arrivera à égaler.
Avec l'explosion du ska en 1964, les Maytals deviendront les plus célèbres chanteurs du genre après le groupe instrumentaliste : les Skatalites.



Toots & The Maytals - Pressure drop

 


The Skatalites & Tommy McCook - Silver dollar

Publié dans Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article