Reggae music !!

Publié le par sista carol

reggae.jpg
Impossible de parler de reggae africain sans parler de reggae tout court !

 

Pour tous les non spécialistes, ce message (et ceux qui vont suivre dans cette rubrique) est pour vous !

 

Première leçon : Passez au dessus de cette image du chanteur baba-cool fumeur de spliff à longueur de journée sous un palmier. Musique de drogués ? Et le rock ? Et le rap ? D’autant plus que les rockeurs, rappeurs et j’en passe, sont à la coke et l’héro !

caricaturereggae.gif

Deuxième leçon :
Enlevez cette image de musique cool, festive, gaie, délirante… Non sérieuse quoi. Car le reggae (du moins ce que l’on appelle le « roots ») est à mon avis la musique la plus dure qui soit. C’est du hardcore. Non pas dans son rythme bien sûr, mais dans ses textes ! Les mots sont une arme, il ne faut pas l’oublier…

 

Troisième leçon : Ne limitez pas cette musique à Bob Marley ou Jimmy Cliff. Même si grâce à eux, la planète entière (même au fin fond de la Mongolie ou de la savane africaine, on connait le reggae…) a pu découvrir cette vibe, elle ne se limite pas à eux. Au contraire ! La Jamaïque a elle seule regorge de talents depuis plus de 50 ans. Et il est bien utile de préciser que sur cette petite île grande comme la Corse, des dizaines de titres sortent chaque semaine. La Jamaïque a produit plus de 100 000 disques en 50 ans. Un record par habitant. L’île est en effet le premier pays au monde à produire autant de disques, proportionnellement au nombre de ses habitants.

 vinyls-reggae.jpg


Il y a beaucoup de choses à dire mais je m’arrêterai là.

 

Je terminerai juste par dire ceci :
Pour moi, le reggae est une musique du ghetto. Un cri de douleur, de colère, de rage, d’espoir aussi, des opprimés de la terre entière.

Le micro est une arme. Une arme pour chaque victime de dictatures, de régimes oppressants et corrompus. Toute victime d’injustice. En Jamaïque, en Afrique, partout… Une arme qui permet à ces victimes de crier leur rage, d’exprimer leur révolte.

Deuxièmement, pour moi, aucune musique plus que le reggae ne peut réunir aussi facilement les gens de tout continent, toute origine sociale, toute couleur de peau… Parce qu’aucune musique plus que le reggae ne parle de justice, de paix et de fraternité entre les peuples.

Enfin, même si le message est dur, le reggae n’est JAMAIS pessimiste, triste, morbide, comme peuvent l’être beaucoup d’autres musiques.

Dans le reggae, il y aura toujours une note positive, parce qu’il n’y a pas de fatalité. En toute chose, il y a un brin d’espoir, une force de vaincre.

 

C’est tout naturellement que cette vibe s’est propagé en Afrique. Et c’était le souhait de Marley. Les africains ont saisi cette musique pour propager leurs revendications, leurs espoirs et leurs colères.
Bien sûr, ils n’ont pas attendu qu’arrive le reggae pour pouvoir revendiquer leurs opinions. D’autres musiques africaines y ont contribué bien avant. Mais aujourd’hui, qui peut se vanter de réunir autant de monde dans un stade africain qu’un Alpha Blondy ou un Tiken Jah ? De même dans les quatre coins du globe ?!

 

A suivre : une brève description du ska, rock steady, early reggae, reggae roots, dub, toasting, digital, ragga, new roots. Et aussi une description sur le reggae anglais, français et africain.

 

Let music play !

Publié dans Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article