Françafrique, le plus long scandale de la République

Publié le par sista carol


Le principe

Après le précédent texte intitulé Françafrique, ce mot, il est important d’expliquer clairement ce que sont ces relations françafricaines.


Jacques-Foccart-1.jpg

Jacques Foccart


La plupart des gens ont une vision négative de l'Afrique : il n'y a que des guerres, des famines, le SIDA tue tout le monde, etc. Et bien sûr, la France (et l'Europe en général) agit comme un sauveur, entre autres avec l'aide au développement, et d'autres trucs comme les sommets de la Francophonie. Bref, la France va sauver les africains...

 
 

Ah bon ? Si la France agit comme on le dit, depuis longtemps qu'elle le fait, il y a longtime que la plupart des Africains seraient dans de meilleures situations !

 

On nous a appris à l'école (en classe de 3e et terminale) que la décolonisation de l'Afrique noire s'est faite paisiblement, sans aucun souci majeur. De Gaulle a joué le super héros (il s'est pris une claque avec la guerre d'Indochine, les troubles à Madagascar et enfin la guerre d'Algérie), en sauvant les peuples des colonies françaises.

Mais ce qu'on nous dit pas (c'est logique car c'est vraiment inimaginable et inavouable !), c'est que De gaulle avec son ami Foccart (son bras droit, chargé du réseau de son parti, dirigeant de la plupart des services secrets…) ont enlevé le drapeau français planté dans chaque colonie, du bras droit (donc officiellement) mais l'ont replanté du bras gauche (donc officieusement). Ce qui veut dire en clair, que De Gaulle n'a JAMAIS accordé d'indépendance à nos anciennes colonies !!
Ceci, c'était en 58. De Gaulle a tout bonnement été contraint d'accorder ces indépendances sous la pression de l'URSS et des USA (on était en pleine guerre froide, et de toute façon, la France n'avait pas beaucoup de pouvoir à l'époque - exemple : l'affaire du canal de Suez !).


Bref, c'est bien beau tout ça, me direz vous, mais pourquoi ? Tout simple :
- raison politique : en pleine période de guerre froide, la France souhaite éviter la propagation du communisme dans ses colonies,
- raison économique : garder l'accès aux matières premières comme le cacao, le café, mais aussi le pétrole - eh oui, comme les USA !
- raison inavouable : pour financer les partis politiques français (au départ, c'était celui de De Gaulle), on n'hésite pas à piquer les rentes des matières premières (ce qui normalement était pour la population locale).

De Gaulle et Foccart ont d'abord créé la Communauté francophone qui permettait de contrôler la finance, l'économie, la défense, etc. mais ce système n'a pas duré longtemps. Il a éclaté après que des pays s'en soient retirés. MAIS aujourd'hui, même si cette communauté n'existe plus, certains accords ont été gardés. Depuis les indépendances (40 ans donc), les pays africains francophones vivent avec des accords de coopération, conçus comme si ils ne devaient jamais être indépendants !

Pour maintenir ces pays de son côté, De Gaulle et Foccart ont choisi des dirigeants
« amis », grâce à...des ELECTIONS TRUQUEES !
Cependant, dans au moins trois pays, ceci a été difficile (car les dirigeants étaient plutôt très indépendantistes) : Cameroun, Togo, Guinée. Mais la Françafrique a agi en tuant et massacrant tout opposant indépendantiste (Olympio, Lumumba et Sankara pour les plus connus d’entre eux).


Contrairement aux pays africains anglophones, l'Angleterre a tout lâché quand elle est partie. Il y a bien sûr, encore de la corruption, mais rien à voir avec le réseau françafricain. Dans un pays d'Afrique anglophone, quand il y a un dictateur, les gens savent que c'est leur problème, à l'inverse d'un pays francophone où la France est en grande partie responsable de son installation au pouvoir.

Cette coopération avec nos anciennes colonies voulait, selon De Gaulle et Foccart, transformer ces pays en
« arrière cuisine » de la France mais la corruption de l'Etat a entraînée son effondrement.

 

Les bénéficiaires de ce trafic (car ça en ait un) ont préféré garder les sous. Ce qui a empêché tout essor d'une classe moyenne dans ces pays (salariés, entrepreneurs, etc.) et une inexistence de contre pouvoir.
De ce fait, en dehors des rentes des matières premières et des métiers de la fonction publique, ailleurs on meurt de faim.
Du coup, on proteste, on soutient son camp. Alors du coup, les gens au pouvoir dans ces pays se referment dans leur propre camp aussi. L’ethnisisme devient alors la solution pour certains dirigeants. S’ils sont trop attaqués, ils recourent au langage raciste du bouc émissaire. Quand il n'y a plus rien à défendre que soi même, surgit un stratagème politique qui consiste à dresser une partie de la population contre une autre à travers les clivages ethniques. (Exemple le plus connu : le Rwanda).
 

Pour résumer : on a écarté nos ennemis de la France, on a aidé nos « amis » à monter au pouvoir par des élections truquées et on leur a dit : « Enrichissez-vous ! Profitez de l’économie de rente de vos pays et partagez-là avec nous ! »

 

Cette stratégie permet de maintenir le système de domination et d’exploitation coloniale tout en donnant l’impression qu’il y a bien eu indépendance, puisque c’est un homme originaire du pays qui est à la tête de l’Etat.

Cette domination politique est accompagnée d’une domination économique, à travers le franc CFA, contrôlée par la Banque de France. Et la mise en place d’une aide publique au développement (APD) permet le soutien financier des régimes « amis » de la France et des projets de développement au profit d’entreprises multinationales françaises (ELF, Bolloré, Bouygues…).


Francafrique.jpg

 

Publié dans News françafricaines

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article